dimanche 7 novembre 2010

La promesse. Cirque du soleil 2009

Ça fait déjà un an dès que j'annonçais partout qu'on allait assister au show gratuit du cirque du soleil. Tous les evenements présentés dans le cadre des fêtes du 375eme de la ville ont été vraiment spectaculaires.

En plus que la ville était belle. Il y avait des tulipes de chaque couleur dans presque tous ses coins, des pancartes oranges dans chaque rue, les commerçants et même quelques résidences se sont ajoutés au décor de la ville.

La ville s'est faite de plus belle et nous sommes tombés amoureux d'elle comme deux fous.


Je ne me souviens pas de personne en train de se plaindre cet été là. Personne ne parlait pas du coût des fêtes. Tout dans la ville était fête et joie. Pour la présentation gratuite du cirque les résidents de Trois-Rivières sont partis de chez eux vers le centre d'achats le plus proche, présentant une preuve de résidence (facture de téléphone, d'hydro) à six heures du MATIN, certains personnes sont partis encore plus tôt et d'autres ont attendu dès la veille.

Du 6h jusqu'au 8h et demi on a patiemment attendu en file, on a parlé aux inconnus d'à côté (de la météo bien sûr on est, après tout, des vrais canadiens), on a raconté tout sorte de blagues et on s'est même acheté des pains et du café d'une vente ambulante qui est arrivé sur place.

Même en attendant tout le monde était heureux.

Le cirque a fini pour donner deux présentations: samedi le 26 septembre (prévue) et une autre extraordinaire le lendemain due à la participation masive des trifluviens.

Nous sommes allés dimanche. L'hôte des plus grands shows était un acteur qui jouait le rôle de Laviolette, fondateur de la ville.

Lumières et feux d'artifice dans la scène.

Avant le show du cirque on nous a presenté differents shows musicales. Le moment attendu arrivé: les artistes du cirque se sont presentés, ils jouaient au cirque traditionnel sauf que les animaux étaient représentés par les artistes aussi. Le cirque est une expérience pour tous les sens, même le sixième. Si vous avez la chance de voir un de ses espectacles allez-y sans faute. Leur musique, acrobaties, maquillage, costumes, tout, absolument tout est d'une autre planète.


C'est dommage pas avoir réussi une bonne photo du show, mais c'est trop tard pour se plaindre. C'est etrange de reprendre l'histoire un an après quand l'organisation des fêtes a été fortement critiqué. Je ne veux pas prendre des positions politiques dans notre blog et pour ça et comme une bonne colombienne je vais tout simplement laisser tomber.

Faut se souvenir que dans la vie tout est un parfait équilibre!

Donc, les leçons appris lors du cirque du soleil 2009 sont:

1. Voir un espectacle du circle du soleil est obligatoire dans la vie. Pouvez-vous me dire si vous les avez vus?

2. Le contrôle civil sur le budget et les projets publics doit se faire avant et pendant leur éxecution, non un an après.

3. Si vous êtes amoureux de la ville que vous habitez, ça va mieux de vous informer de tout ce que s'y passe. Aimer signifie aussi soigner.

4. La corruption existe partout dans le monde, il faut pas croire que elle appartient seulement à la Colombie.

Bon, c'est fini pour aujourd'hui. À la prochaine fois, je continuerais à écrire notre vie quotidienne à Trois-Rivières.

lundi 20 septembre 2010

No estaba muerto, andaba de parranda

Aucune idée de la façon de récrire dans mon blog mais c'est parti. Une ligne est déjà quelque chose, non? J'ai toujours eu l'envie d'ecrire, j'avais même le titre prêt. C'est le nom d'une chanson folk colombienne, ça veut dire "je n'étais pas mort, je faisais la fête". Ok, le titre est genial oui, mais qu'est-ce que tu vas écrire exactement Bumanguesa?

Chemin d'une ferme, journee des portes ouvertes 2009

Je ne veux pas faire une promesse que je vais peut être pas tenir. Je ne sais vraiment pas à quel rythme je vais continuer d'écrire mais la seule chose que je sais, de la part de mon Barramejo et de la mienne, c'est qu'on a énormement d'intérêt à continuer de raconter notre histoire. Elle n'est pas extraordinaire mais on se sent obligés à l'ecrire à quelque part parce que ce qu'aujourd'hui nous est normal demain ne sera rien qu'une memoire, une nouvelle perdue dans un chapitre d'un livre aux feuilles jaunes.

Tentes, delices d'automne, 2009



Ce que je peux dire de moment pour tous ceux qui ont l'intérêt de s'établir dans un autre pays, qui viennent de quitter leur pays et en faisant une longue histoire courte, c'est que vos vies vont continuer de changer dramatiquement avec chanque acomplissement et bien sûr avec chaque défaite. Arriver à votre destination n'est pas la fin du livre, c'est le commencement! Et si vous pensiez que le travail le plus dur etait fait, vous êtes trompés! La partie la plus dificile est de faire ces terres votre chez vous. Cela c'est du travail! Obtenir vos visas mesdames et messieurs était un tout petit rien.


Nous sommes très très très contents. Nous travaillons tous le deux, nous avons démenagé avant que le bail de notre premier logement nous le permetait, nous avons eu la chance d'acueillir un ami chez nous, on s'est faits plein d'amis, nous avons voyagé, on nous a cassé le coeur, on a eu de belles surprises... c'est vrai qu'un an se passe vite, mais il nous laisse tellement d'experiences!



Et s'il y a quelque chose que je veux que vous aprenniez, s'il vous plaît, c'est à CROIRE, à avoir la CONFIANCE. Peu importe si vous decidez de rester dans votre pays d'origine ou le quitter, la force de la pensée positive, la foi, la loi de l'atraction, les forces karmiques, l'equilibre du yin et yang ou tout simplement la chance, appelez-le comme vous voulez, je vous dis que si vous êtes capable de songer, si vous songez comme il faut, vous le réaliserez. Nous en sommes la preuve.

Bien sûr, faut pas nier qui'il aura des journées moins ensoleillées que les autres mais en general, nous avons depasé nos expectatives.

Donc, on continuera à se lire! (peut-être). Ce dont je m'ennuyais le plus c'était de lire les autres blogs et ça me fait beaucoup de plaisir de les trouver encore là. J'éspère aussi être capable de continuer à raconter notre histoire et comme ça peut-être vous arriverez a déduire les raisons pour lesquelles on s'avait eloigné de notre blog.


Mais le titre c'est un bon indice, je me sens comme dans le lendemain d'une soiree de beaucoup trop danser, chanter, boire et rire quand le moment de s'expliquer arrive. De s'excuser. De se minimiser.

Mais que ça fait du bien de vivre sa vie avec la joie de la fête!
Coin de la rue forges - royale